Infectiologie Hauts de France
Information et conseil

Accueil

Mercredi 28 Septembre
Information
Décès du Pr Gilles Beaucaire
Nous avons la tristesse de vous faire part du décès du Professeur Gilles Beaucaire le 10 septembre 2022, à l'âge de 74 ans, au terme de son dernier combat mené avec détermination et courage selon son habitude, entouré de sa très proche tribu.
Ancien interne des hôpitaux de Lille, ancien chef de clinique, PUPH, infectiologue jusqu'au bout des ongles, cardiologue averti et réanimateur expérimenté, il a exercé les fonctions de chef du service de réanimation et des maladies infectieuses au CH de Tourcoing dont il a présidé la CME, puis du service de gestion du risque infectieux au CHRU de Lille.
Il a coordonné E PILLY, POPI, et le Pi-Disc qui préfigurait les cas cliniques progressifs des ECNi. Il a créé le DIU sur les infections nosocomiales qui a formé de très nombreux infectiologues et hygiénistes et coordonné un CD-ROM de la discipline sur ce sujet, le NOSOCOROM.
Référent en chimiothérapie anti-infectieuse, il avait compris l'intérêt des modèles animaux, poussant deux de ses élèves à franchir l'Atlantique pour se former à cette approche.
Il a été un responsable du CCLIN Paris-Nord, président du CTIN-ILS (comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins) remarqué, et respecté des hygiénistes et microbiologistes entre autres.
A la SPILF dont il a été membre du conseil d'administration, il a participé à plusieurs conférences de consensus, et a coordonné celle sur le bon usage des antibiotiques en 2002, laquelle conduira à la publication de la Circulaire DHOS/E 2 - DGS/SD5A n° 2002-272 du 2 mai 2002 qui instaurera les commissions des antibiotiques et des référents antibiotiques dans tous les établissements de soins et à la mise en place des centres de conseil en antibiothérapie pour les médecins libéraux. Il a également organisé la conférence de consensus consacrée aux infections fongiques en partenariat avec la SRLF.
Gilles était un fonceur qui suivait avec détermination la route qu'il avait tracée et partagée avec son équipe, parfois face à l'adversité, sans se décourager.
Chef comme on en rencontre rarement, franc et direct, il savait galvaniser ses troupes et ses élèves, étant bienveillant et très attentif à chacun d'entre eux, obtenant le meilleur d'eux-mêmes.
D'un sérieux extrême et exigeant dans le travail, en particulier vis-à-vis des patients, il savait communiquer son humour, ses joies, sa drôlerie dans les moments de détente.
Ses élèves gardent de lui l'image d'un serviteur de notre discipline, d'un chef créatif, exigeant et humain, et ne peuvent qu'être honorés et fiers d'avoir pu le côtoyer au quotidien.
Très jaloux de son intimité, il préservait sa vie familiale qu'il chérissait au plus haut point.
La discipline lui rend hommage, et présente à Edith, son épouse, et à ses enfants et petits-enfants, ses condoléances très chaleureuses.
Retour